Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 13:29

Pas à pas, mot à mot, rêve à rêve j'aurai

peuplé le jardin clos de mon silence

-- ouvert pourtant à tout venant --

de soleils, de lunes et de constellations,

de montagnes et de collines, de torrents et de fleuves,

de mousses et de chênes, de chevreuils et d'isards,

de fleuves et de mers, de poissons multicolores,

de chats et de chiens, d'écureuils et d'oiseaux,

de visages aimés ou haïs, oubliés ou pardonnés,

de saisons et d'heures, d'harmonies et de phrases,

d'orages et d'arcs-en-ciel, de neiges et de feuillages,

de parfums et de goûts, de désirs et de larmes.

Les morts font aux vivants de la place:

cela aussi s'entend en plus d'un sens.

Repost 0
Published by Narkissos
commenter cet article
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 16:38

Je ne sais ni où ni comment t'écrire, moi qui n'écris qu'à toi.

Une à une j'essaie et je rature de fausses adresses.

Ce n'est sûrement pas la meilleure méthode, mais je n'en ai pas d'autre,

En t'attendant. Et puis j'ai tout mon temps,

Et le tien. L'un avec l'autre, l'un après l'autre,

Ils sont sans fin.

Repost 0
Published by Narkissos
commenter cet article
18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 00:25

La dignité divine de l'être fut conférée à l'homme à la condition tacite qu'il ne la retînt point pour lui seul (cf. Philippiens ii, 5ss et -- encore -- ici 2.5.17, fin).

La fiction divino-humaine, devenue malheureusement consciente d'elle-même, cessa aussitôt d'être soutenable comme telle et tendit, pour sa propre perte, à se réaliser.

Le bonheur collectif, somme de malheurs individuels: gloire à Leopardi (Palinodia, etc.)

Ek-sister comme dieu ou comme chose. Ce choix qui n'en a jamais été un ne se résoudrait qu'à l'horizon pléromatique du dieu tout en tout où se perdrait, dans l'univocité eschatologique et originaire de l'être, la différence des dieux, des hommes et des choses.

Les vieux causent pour ne rien dire, dans l'indifférence générale et le secret espoir qu'il se trouve quelque jeune naïf pour les prendre au sérieux et mettre enfin au monde le feu qu'ils n'ont pas su y mettre.

Repost 0
Published by Narkissos
commenter cet article
15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 09:57

Parvenu enfin

haletant au sommet

qui de son charme métaphysique

t'appelait plus fort

de pente en pente

soulevant pas à pas le poids de ta fatigue

dénouant un à un les liens de ta peur

tu découvres d'un regard

lumineux panoramique

l'infini de profondeur

qu'il te reste à apprendre

lentement de la redescente

vers l'obscure patience

des hommes et des bêtes

des arbres et des pierres

des fleuves et de la mer.

 

Repost 0
Published by Narkissos
commenter cet article
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 08:38

Idées de mobilier urbain (pour Decaux et alii, à la Fleischer de Soylent Green): guillotines en libre service, distributeurs de cyanure ou de strychnine, 7/7 et 24/24.

(Traduction pour les accros à la téléologie positive: rendre la mort facile pour rendre la vie désirable -- d'une légèreté l'autre.)

Une bonne raison d'éviter la pensée subversive est qu'elle est contre-destructrice. Les meilleurs destructeurs se veulent bâtisseurs. Jusque devant son miroir le liquidateur s'avance masqué.

O desejar poder querer. (Pessoa, Mensagem: le désirer pouvoir vouloir).

Vouloir, sans exception ni réserve, tout ce qui arrive, et sa provenance intraçable et sa destination imprévisible. Ce qui s'entend d'ordinaire comme une résignation ou un subterfuge anesthésique serait, paradoxalement, la condition même d'un vouloir efficace (Nietzsche nez à nez avec Sénèque, aussi étonnés l'un que l'autre.) Et encore, quoique tout autrement, vouloir l'impossible.

Repost 0
Published by Narkissos
commenter cet article
11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 10:02

Au-delà de la joie et de la peine, leurs ombres encore; qui tantôt se mêlent et tantôt se détachent à nouveau.

Souffrir pour (ce) qui ne souffre pas. (Pensée -- de Cioran, entre autres -- aussi inépuisable que le jeu de sa préposition.)

De l'histrionisme à l'ascèse, de la vocifération au murmure inaudible: ce qu'il faut d'apparition et de disparition au phénomène pour se faire voir et entendre, après coup, d'yeux qui n'auront pourtant rien vu et d'oreilles qui n'auront rien entendu.

Métempsycose métaphysique: renaître en idée -- dangereuse de préférence.

Qui agit, parle, décide ? Peut-on questionner l'agent sans lui faire outrage ?

Éreis feliz, minha irmã ? — Começo neste momento a tê-lo sido outrora... (As-tu été heureuse, ma sœur ? -- Je commence en cet instant même à l'avoir été autrefois... F. Pessoa, O Marinheiro).

 

Repost 0
Published by Narkissos
commenter cet article
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 15:30

La sympathie, sincère, viscérale, le dispute au sarcasme, bête mais irrésistible.

Progrès sur l'humanisme ou progrès de l'humanisme ? Régression bien mais tard venue de l'homme vers sa propre conscience animale, ou dénégation supplémentaire de celle-ci, en particulier dans ses aspects cruels, prédateurs, carnivores, dominateurs ?

Subversion ou extension de la logique de proximité qui constitue le spécisme comme le racisme, le sexisme, le nationalisme, le chauvinisme, le népotisme ? Pourquoi pas végétaliste, vitaliste, réaliste, essentialiste ? Prochain et semblable de l'homme, le mammifère plus que le champignon; mais aussi le chat plus que le rat, et celui-ci plus que la méduse, la tique ou le bacille de Koch.

Il faut bien commencer quelque part -- d'un premier geste toujours ambigu, d'un premier pas qui quoi qu'il lui en coûte ne sait pas à quoi il s'engage. Le regard d'un seul chat, intrus parmi tant de museaux de l'unique espèce (zôon politikon) qui jusqu'ici parle et compte (zôon logon ekhôn), ce pourrait être déjà, enfin, le seuil innocent de l'abîme.

 

Repost 0
Published by Narkissos
commenter cet article
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 08:53

vers

dieu ou diable

esprit ou matière

avenir ou passé

être ou néant

fin ou commencement

mort ou éternité

univers ou atome

rêve ou abstraction

amour ou mépris

le pas de recul

imperceptible abyssal

impossible inéluctable

qui retire et ramène

au présent sa présence

Repost 0
Published by Narkissos
commenter cet article
3 juin 2017 6 03 /06 /juin /2017 10:56

Histoire de la civilisation: du sacrifice des premiers-nés au sacrifice des derniers-nés.

Vivre: prendre son parti de la mort.

Pas un lieu qui n'ait été le seul, pas un instant qui n'ait été le dernier.

Urgence de l'indifférence.

Folie, lâcheté, paresse, impuissance, désespoir, détachement: conditions interchangeables de la lucidité.

Repost 0
Published by Narkissos
commenter cet article
1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 22:39

Le sens du réel naît de la différence et du mouvement des illusions -- jeu, danse ou combat, tragédie, comédie ou romance; il ne s'ensuit ni qu'il soit illusoire, ni qu'il soit autre chose que les illusions.

La Brief an den Vater de Kafka l'avait bouleversé: il l'avait lue simultanément du point de vue du père et du point de vue du fils. Elle échouait d'ailleurs (ni envoyée, ni remise à son destinataire) au point où le fils s'aventurait à anticiper la réponse du père, et où la cruauté qui tenait à la différence des points de vue s'évanouissait dans le silence.

Merveilleux Canti de Leopardi, où la lucidité croît avec le désespoir.
Ecco tutto è simile, e discoprendo,
Solo il nulla s'accresce.
(A Angelo Mai, à propos de Christophe Colomb et du monde devenu carte, c'est-à-dire de l'imaginaire devenu vrai.)
Lui qui lisait Leopardi après Nietzsche, qui avait lu Leopardi, pensait: die Wüste wächst. Du rien reconnu au désert forclos, un progrès dans l'inhabitable ?

Repost 0
Published by Narkissos
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Narkissos
  • Le blog de Narkissos
  • : un peu de rien, un peu de tout, derniers mots inutiles tracés sur le sable, face à la mer
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens